Incarnez un loup et subsistez.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un petit détour. [LIBRE] [LET]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Mer 23 Mar 2011, 2:31 pm

    Peu à peu, je commençais à m'habituer aux imprévus de ces terres, j'avais déjà visité quelques endroits, tous très différents les uns les autres ... Mais les loups où se cachent-ils ?! Aucune odeur, aucune trace. Ces terres sont-elles abandonnées ? Toutes ces questions me traversaient sans cesse mon esprit.

    Soudain, à l'horizon, je pouvais observée de la fumée, c'était étrange, il y a surement de la vie par mal ! Des hommes ou autres ... Je m'y aventure à toute allure, je galope, j'esquive les obstacles, troncs d'arbres, racines d'arbre, pierres, tout ce qui pouvaient me faire trébucher, je les voyais à temps.

    J'arrive devant une pierre rocheuse qui crache de la fumée. Un volcan ! Je trouvais ça assez surprenant, n'ayant jamais vu ça au par avant ! Je me continue ma route en le contournant, il à l'air de faire des kilomètres de diamètres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Lun 11 Avr 2011, 3:20 pm

    Il marchait, telle une âme errante qui n'avait plus rien à perdre. Il marchait pour avoir le sentiment de faire quelque chose. Il marchait pour se sentir vivant lorsque le sol rêche éraflait les coussinets de ses pattes qui prenaient désormais des allures de loques sanguinolentes. Il marchait pour vider sa tête et son esprit. Pour ne plus revoir le sourire tendre de sa compagne qui devait se demander où il se trouvait et qui devait attendre de ses nouvelles, pour ne plus entendre les rires de ses enfants qui ne reverraient probablement jamais leur père. Horriblement seul, dans ce territoire inconnu, Clarus releva la tête et ravala ses larmes. Son coeur brisé battait mollement au creux de sa poitrine et le vieux loup ne trouvait plus de quoi donner un sens à sa vie.

    Clarus était arrivés sur ces terres inconnus environ deux jours auparavant. Le loup gris s'était réveillé la tête lourde et les pattes flageolantes, couché sur une roche froide dont l'odeur lui était inconnu. Après avoir vainement tenté de retrouver ses esprits et inspecté les alentours du territoire, il s'était rendu compte avec effroi qu'il ne savait absolument pas où il se trouvait. Le museau au vent, le vieil Espion avait tenté de retrouver une fragrance, un signe qui aurait pu lui indiquer la direction à suivre pour retrouver les siens. Le vent ne lui apporta rien. Inquiet et effrayé, il avait alors poussé un long hurlement et avait guetté une réponse, l'oreille avide. Le vent ne lui apporta rien. Alors paniqué, le loup gris avait courut. Courut de toute la force de ses muscles, martelant le sol de ses pattes robustes, courut pour voir quelque chose, pour retourner d'où il venait, pour faire quelque chose. En courant de la sorte, le mâle s'était enfoncé davantage en territoire ennemi. Il n'avait cessé de filer le museau au vent que lorsque ses muscles, tendus par l'effort, ne lui répondirent plus et que son souffle rauque et court l'obligea à s'arrêter.

    Haletant sur le sol, assis immobile, le vieux loup avait donc commencé à tourner la tête. Et il n'avait rien vu qui lui sembla familier. Il hurla à nouveau, hurla en appelant Vila, sa compagne et leurs petits. Il n'eut pas de réponse. Alors, épuisé et désemparé, le vieux loup s'était couché sur le sol et avait sombré dans les affres du sommeil, espérant que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve. Malheureusement à son réveil, la situation était toujours la même...

    Alors, Clarus s'était mit en tête de marcher. De marcher n'importe où jusqu'à arriver quelque part et croiser quelqu'un. Là, il aurait probablement des explications. Et on lui expliquerait comment retourner chez lui, pour retrouver Vila. Donc Clarus marchait à s'en lacérer les pattes, tête baissé et oreilles repliées, queue basse. Triste. Infiniment triste.

    Soudain, une odeur lui fit dresser la tête. Tout d'abord perplexe, le loup gris se mit à humer l'air plus attentivement. Pas de doutes, il y avait bien un loup dans les environs. Une étincelle ranima ses prunelles tandis qu'il se mettait à marcher plus vivement en direction de l'odeur. Enfin, il tomba sur le loup en question.

    C'était une femelle. Clarus releva l'échine et dressa ses oreilles. Certes, il était perdu et esseulé mais il restait un fier combattant. Si l'autre cherchait à se battre, elle le trouverait. Le loup resta muet, guettant une réaction, sur ses gardes.


[hj: Je peux te donner un conseil ? Dans tes messages, tu ne respectes pas la concordance des temps. Tu passes du passé au présent. Fais un choix entre les deux et ne change pas, tu verras, ce sera nettement mieux ;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Mar 12 Avr 2011, 11:25 am

    Tête virée vers le sommet du grand rocher, je marchais en douceur suite à ma mauvaise concentration. Le ciel s'est peu à peu assombri, des nuages foncés passait par devant le soleil, faisant ainsi un chemin plus sombre.

    Le regard tourné vers le ciel me faisait penser à mes parents, triste fin pour eux. Et puis mes souvenir refaisait surface : mes frères et soeurs qui sont si loin de moi, de mon coeur, mais c'est ainsi que nous l'avions décidé, chacun sa route.

    Quand je sombrais dans la tristesse rapidement je reprenais sur moi pour penser à ces fabuleux moments et à ce qu'on s'étaient promis, cela m'a permis de rester forte et de partager une vie heureuse ...

    La solitude a prit le dessus malgré ces souvenirs. Cela faisait plusieurs semaines que je rôdais sur Gris Poil, sans trouver une espérance de vie, si ce n'est que Jet ... Un inconnu que je n'ai jamais revu...

    Prise sur le coup, je me suis arrêtée devant un loup, du moins c'est lui qui s'était mit sur mon chemin. J'ai fais trois pas en arrière, mes oreilles se sont baissées brutalement ma respiration à accélérer et un grognement d'avertissement est sorti de moi.

    J'ai rapidement repris mes esprits, il m'a fait peur ! Du moins il m'a surpris. Je me suis ressaisi et sourit timidement au loup.

    - Salut, je m'excuse, mais tu aurais pu prévenir que tu étais en face de moi ...


    [Merci pour le conseil, il faut dire que je ne suis pas des plus douée en rp, étant donné que j'en ai fait que très très peu, du moins je n'ai jamais su vraiment m'améliorer à fond.
    Est-ce que c'est mieux ?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Mar 12 Avr 2011, 11:56 am

    Clarus resta immobile, observant d'un air perplexe l'inconnue qui fonçait sur lui à petit pas lents. Il huma à nouveau l'air, tentant d'identifier l'étrangère. Il n'apprit rien de plus, c'était une femelle d'une meute qui lui était inconnue. Et en reniflant d'avantage, il se rendit compte qu'elle avait ses chaleurs. Mais le mâle gris n'avait pas la tête à ça. L'image de Vila, sa compagne lui revint en mémoire et il sentit à nouveau son coeur se figer. Vila... Que devait-elle penser ? Peut être le croyait-il mort ? Comme elle devait souffrir de le savoir loin d'elle, tout comme lui même souffrait de ne pas avoir sa présence ivoirine à ses côtés, pour le soutenir.

    L'inconnue ne le voyait pas. Le museau en l'air, elle semblait perdu dans ses pensées. Clarus se demanda l'espace d'un moment pourquoi elle n'avait pas encore flairé son odeur avant de se rendre compte que le vent soufflait en sa défaveur. Peut être le loup gris aurait-il du se racler la gorge, ou éternuer, ou faire un quelconque bruit qui aurait annoncé sa présence à l'Étrangère. Il ne fit rien, se contenta de l'observer avancer droit sur lui. Lorsqu'un mètre à peine les sépara, le loup commença à songer à s'écarter. Ce fut ce moment que choisit la louve pour baisser la tête et le voir face à elle.

    Elle ne put réprimer un sursaut de surprise et commença à grogner sur la défensive. Clarus quitta son immobilité pour faire de même. Les oreilles repliées vers l'arrière, le loup dévoila ses canines couleur d'ivoire en fronçant son museau. L'échine hérissée, il annonçait à l'inconnue qu'il pouvait se battre si c'était ce qu'elle voulait.

    Mais l'inconnue cessa subitement de grogner après avoir cligné des yeux comme pour reprendre ses esprits. Clarus fit de même mais resta sur la défensive. Ce ne fut que lorsque la louve esquissa un bref sourire que le vieux loup gris reprit une posture normale. Elle ne voulait pas se battre. Bien. A vrai dire, le loup en était soulagé, il n'avait pas mangé depuis deux jours et ne se serait pas sentit capable de gagner un combat sanguinaire. La force lui aurait manqué. Quoique l'inconnue semblait frêle et fragile. Après tout, c'était une femelle.

    Elle le salua et s'excusa puis immédiatement, lui fit la réflexion qu'il aurait du la prévenir. Clarus fronça les sourcils et chercha ses mots avant de prononcer.

    " Tu aurais pu regarder devant toi. Tu m'aurais vu. "
    sa voix était rauque, le loup gris n'avait pas parlé depuis longtemps. Il déglutit et observa la femelle avant de demander d'un ton où se percevait l'impatience. " Qui es-tu ? Et où sommes-nous ?


[hj : Oui c'est beaucoup mieux ! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Mer 13 Avr 2011, 2:24 pm

    J'étais assise, la queue collé à mon flanc gauche, j'observais le loup, l'écoutais parler, sa voix m'intriguais un peu, elle ne semblait par rassurante, alors j'ai à nouveau baissé les oreilles. Surtout qu'il m'a jugé sans me connaitre, le loup semblait penser que je l'avais fait expert de ne pas regarder devant moi. Je restais bien méfiante face à lui.

    Mais en voyant le fond de ses yeux, on y voyait du vide, de la tristesse, beaucoup de tout ça, il ne semblait pas trop en forme, pas bien du tout. Doucement j'essaye de me redétendre, à près tout il est plus faible que moi, il ne m'arrivera surement, je l'espère, rien. Puis il m'a demandé qui j'étais et où nous étions. J'ai mis un moment avant de répondre, ne sachant même pas moi-même où nous étions exactement, si ce n'est que sur des Terres de loups encore très discrets.

    - Je me présente, Majestic, nourrice de la meute de l'est. Mais je suis un peu comme toi, perdue parmi ces Terres. Sur mon chemin je n'ai que rencontrer Jet, un dominant qui m'a gentiment ouvert les bras dans sa meute.


    Je baissais la tête un peu honteuse de ne pas pouvoir aidé ce loup. Puis j'ai relevé la tête, avec un sourire timide en coin je lui ai demandé.

    - Tu t'appelle comment ? ... Je m'excuse encore une fois de t'avoir bousculer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Jeu 14 Avr 2011, 5:16 am

    Clarus observa l'Inconnue s'assoir, le loup hésita quelques instants avant de faire de même. En s'asseyant, il montrait qu'il n'était plus sur la défensive. Après tout, ce n'était pas en restant assit qu'il pourrait contrer une attaque ou essayer d'en donner une. Assis sur le sol, donc, le loup clarifiait ses intentions à l'inconnue. Il ne voulait pas lui faire de mal. N'était-ce pas le premier loup qu'il croisait depuis deux jours ? N'était-elle pas une source d'information providentielle ? Non, il ne gagnerait rien à lui faire de mal. Le loup redressa ses oreilles et enroula doucement sa queue autour de ses pattes dans une attitude attentive.

    La louve ne répondit pas tout de suite, laissant sa gueule entrouverte comme si elle cherchait les bons mots afin de retransmettre sa pensé. Enfin, elle parla. Majestic. se répéta mentalement Clarus. Le nom ne lui rappelait rien. Il n'en connaissait pas même l'origine. Majestic, donc, continua sa présentation. Une nourrice ? Le coeur du loup gris manqua un battement. Elle était nourrice ? Comme Vila ! Vila, sa compagne, Vila l'amour de sa vie. Aussitôt, le doux regard de la louve arctique lui revint en mémoire et il sentit son esprit se perdre. Vila... Le reste de la conversation de Majestic, Clarus ne l'entendit que d'une oreille sourde. Le loup ne réagit que lorsque celle-ci déclara qu'elle était aussi perdu que lui. A ces paroles, l'Espion sursauta.


    " Qu'est-ce qui te fais croire que je suis perdu ? "
    demanda-t-il d'un ton acerbe.

    Il secoua la tête, se débarrassant du même coup des bribes de souvenirs qui lui restaient de Vila. Puis il reprit d'un ton plus doux. " Je me nomme Clarus, espion de la meute des Glaciales. Je...Des humains m'ont emmené sur ces terres je crois. Je ne connais personne ici... Je veux retourner chez moi. Des loups m'attendent là bas. Sais-tu à qui je pourrais m'adresser pour qu'il m'indique un chemin ? Quelles sont les meutes qui se partagent ces terres ? Sommes-nous sur le territoire de l'une d'entre elle ?"

    Il cessa de poser des questions pour fixer Majestic et reprit. " Peut-tu m'aider, Majestic ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   Mar 03 Avr 2012, 10:20 pm

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit détour. [LIBRE] [LET]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit détour. [LIBRE] [LET]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gris Poils :: [ Administration ] :: Archives :: Archives Rp's-
Sauter vers: