Incarnez un loup et subsistez.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clarus [Solitaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Clarus [Solitaire]   Sam 09 Avr 2011, 3:46 am

Qui es-tu ?

    Nom : Clarus

    Surnom :" Qu'est-ce qu'un surnom sinon le terme affectueux inventé au terme d'une amitié soudée ou d'un amour passionnel ? Mais il ne me reste ni l'un, ni l'autre. Surnoms souvenirs du passé, ils ne valent plus la peine d'être révélé sans faire souffrir mon coeur. "

    Age : " Le temps passe et ne revient pas, déjà six hivers que mon coeur bat entre mes côtes. Pourtant ces derniers temps, j'ai l'impression qu'il est resté figé, laissant un trou béant au creux de ma poitrine. "

    Meute et Rang : " Jadis j'ai été Espion. Désormais je ne sais plus, je ne suis plus rien, tout ici m'est nouveau et inconnu. "


Doù viens-tu ?


    Un jour, on naît.


    C’était une journée d’hiver comme une autre dans les blanches toundras d’Alaska. La neige couvrait le sol, le maculant de traces de pas. Si quelqu’un avait observé ces empreintes, il aurait pu les distinguer comme signe de passage d’un canidé. Et si cette personne avait suivit leur piste celles-ci l’aurait mené à une tanière creusée sous les racines d’un sapin.

    Le terrier était exigu et étroit, un animal inquiet et anxieux en grattait les parois d’un air frénétique. C’était un loup. Une magnifique créature au pelage charbonneux dont le regard d’ocre luisait d’angoisse. A observer de plus près son ventre arrondi, on pouvait même constater qu’il s’agissait d’une louve. Une louve qui s’apprêtait à mettre bas. Elle était seule, dans son terrier. Avait peur. Songeait avec dégout au père des petits, un solitaire cruel, un barbare. Une brute qui l’avait souillée, déshonorée. Pas sa faute, elle avait quitté sa meute, honteuse. Elle était seule. O combien seule. Le souffle rauque, elle sentait son ventre se tordre, ses pattes se dérober sur elle. Le travail commençait. Elle ferma ses prunelles d’ocre et avec une dernière pensée pour l’espoir d’un avenir radieux, elle laissa faire la nature.

    Elle était mère. Trois boules de poils grises s’ébattaient contre ses flancs pour tirer de ses mamelles la nourriture qui les feraient grandir. Maman. Le mot était encore flou dans sa tête. Elle était mère. Enfin, les petits qu’elle avait portés si longtemps dans son ventre se dévoilaient à la lumière du jour. C’était tant de responsabilités, tant d’implications qui se posait sur ses épaules à la vue concrète de ces petits…

    « Tu t’appelleras Nasuark »murmura la louve en léchant le front d’une boule de poil. Le premier louveteau, Harl, avait déjà été nommé ; ne restait plus que le troisième a qui on devait trouver un nom. La jeune maman resta pensive en contemplant la plus claire de ses boules de poils et annonça fièrement « Et toi, tu seras Clarus. »
    Avoir un nom, c’est commencer à véritablement exister dans le monde.

    Puis, on grandit.

    Joies de l’enfance. Regard candide porté sur le monde et éclats de rires à tout venant. La petite famille croissait à une vitesse incroyable.

    La première tristesse de la mère fut la perte de son premier fils. Partie chasser dans les bosquets environnants, elle était revenue trop tard. A son retour, un lapin ensanglanté dans la gueule, elle avait trouvé Nasuark et Clarus, silencieux, tremblants au fond du terrier. A sa demande d’explication, ils répondirent qu’alors qu’ils jouaient dehors, une forme sombre avait surgit des airs pour s’emparer de leur frère. Ils avaient préférer se réfugier dans la tanière, à la vue de cette menace. Dire que la Mère fut triste n’est qu’un euphémisme. Elle s’en voulut, hurla son désespoir, surprotégea ses survivants. Il fallait se montrer prudent face aux déroutes de la vie sauvage.

    La Mère s’épanouissait de jours en jours, contemplant les splendides enfants qu’elle avait mit au monde. Clarus et Nasuark allaient tout deux sur leurs six mois et étaient de robustes louveteaux un brin bagarreur. Elle parvenait presque à oublier leur père, la Mère. A songer de nouveau à l’amour. Fut-ce l’apparition de ce jeune solitaire au pelage d’albâtre qui lui amena cette idée en tête ? C’était un jeune loup, il semblait nouveau dans la région, rôdait avec méfiance près du territoire de la famille. Par force des choses, le loup d’Albâtre finit par croiser la Mère. Ils parlèrent. La vie est bête, c’est une montagne russe sans fin dont on ignore les virages. Bientôt, l’Albâtre et la Mère devinrent bons amis, puis très bons amis. Elle s’occupait de moins en moins de ses petits, la Mère. Ils savaient chasser et se débrouiller seuls, ils n’avaient plus besoin de son aide. Un jour, avec son nouveau compagnon, elle convint qu’il fallait les laisser vivre leur vie et les contraignit à quitter le territoire.

    Clarus et Nasuark se séparèrent, on a beau être frère, vivre à deux le ventre vide n’est pas une mince affaire. Ils tentèrent leur chance chacun de leur côté. C’est ça, grandir.

    Alors, il faut s’adapter.

    Clarus erra longtemps. Le jeune loup était perplexe, esseulé, morose. Où le mènerait ces pas ? Que ferait-il de sa vie ? Pourquoi sa mère l’avait-elle abandonné ? Les questions sur l’avenir le tracassaient. Il voulait retrouver une communauté de ses congénères, sentir une chaleur lupine. Faire autre chose que chasser des heures durant pour survivre et répéter sans cesse la même suite d’action. Se lever, chasser, manger, dormir. Son programme se résuma à cela pendant plusieurs semaines. Jusqu’à que ses pattes foulent les terres de Wolf Packs.

    Wolf Packs étaient un de ces endroits d’Alaska où les loups avaient établit leur règne. Quatre meutes en guerre perpétuelle prospéraient sur ces terres. Les Kataïs fiers guerriers enviaient les terrains de chasse giboyeux des Sheyennes. Quant aux Enfers et aux Glaciales, la tension régnant entre leurs dominants était légendaire si bien que nul ne savait exactement comment est-ce que les hostilités entre les deux meutes avaient débutés.

    Le jeune Clarus avait croisé la route des Glaciales, alors qu’il déambulait naïvement sur leur territoire. La meute avait besoin de guerriers pour la future guerre à venir, de plus le louveteau semblait fragile et jeune, il ne représenterait une menace pour personne. On l’adopta. Clarus apprit donc à vivre en meute aux côtés des Glaciales, en suivant avec eux une formation à l’espionnage. Il devint par ailleurs un Espion émérite et jamais personne ne regretta de l’avoir intégré parmi les Glaciales.

    Parfois, on trouve même l’amour

    Ce fut justement pendant une de ses missions d’espionnage qu’il la croisa. Elle. C’était une jolie louve au pelage d’ivoire et aux grands yeux fauve dans lequel son regard s’était perdu. Il l’avait rencontré bêtement, à vrai dire. En glissant sur une plaque de verre glas pour tomber truffe à truffe avec elle. Elle l’avait relevé, lui avait demandé si il ne s’était pas fait mal. Et la conversation avait débutée. Elle s’appelait Vila, était nourrice de sa meute. Sa meute, les Enfers… Une ennemie. Mais sur le coup, il n’avait pas prêté attention à ce détail, les prunelles ocres de la belle l’avait envouté. Il se fichait éperdument des conséquences de cet émoi. Elle était belle. Elle avait de l’esprit. Elle était drôle. Peu à peu, le jeune loup sentit son cœur se perdre.

    Ils se retrouvèrent jour après jour sur des territoires neutres, ils apprirent à se connaître, à s’aimer. Bien sûr qu’ils s’étaient posé la question de savoir ce que penseraient leurs meutes respectives d’un pareil entichement pour un ennemi. Mais personne ne découvrit leur secret. Sinon Ziki, un jeune oméga maladroit dont personne n’écoutait vraiment les propos. Il avait soutenu le jeune couple, leur trouvant des excuses afin qu’ils puissent se retrouver sans crainte d’être surpris. C’était un amour saint et simple. C’est beau d’être amoureux. Clarus et Villa ne pensaient à rien d’autre.

    Ils eurent des petits, deux boules de poils nommées Tayan et Praline. Là, les ennuis commencèrent. Les deux louveteaux devaient bien vivre dans une meute définie. Les parents décidèrent de se les partager. Clarus emporta Tayan chez les Glaciales tandis que Vila s’occupait de Praline chez les Enfers. Le frère et la sœur continuèrent à se voir. Les enfants sont si naïfs, ils parlent de tout sans se douter des conséquences de leurs paroles. Ils parlèrent de leurs parents… Le Lieutenant Enfer vit là une bonne raison pour demander l’exil de Clarus, loup qu’il n’avait jamais porté dans son cœur. Le Chef des Glaciales, sous la menace d’une offensive encore plus terribles que les précédentes, fut contraint d’accepter.

    Et puis parfois, la vie change du tout au tout.

    Des humains. Clarus devenu solitaire avait voulu s’enfuir, c’était avant que la balle ne l’atteigne. Elle ne l’avait pourtant pas tué, juste assez endormi pour faire un long voyage. Lorsqu’il se réveilla, il n’était plus chez lui, il n’était plus rien.
    Clarus arriva à Gris Poil, loin de ses amis, loin de son amour, loin de ses enfants. Loin de tout ce qu’il avait connu jadis, une nouvelle vie lui ouvrait les bras.


    Alors, il faut tout recommencer...




Que fais-tu ?




    Si autrefois Clarus avait été un jeune loup curieux et enjoué, désormais il n'en ai plus rien. Carcasse vide de toutes émotions, le regard souvent perdu dans le vague et l'air nostalgique, le vieux loup gris regrette son ancienne vie. Se sachant en position de faiblesse néanmoins, il fait de son mieux pour s'intégrer, se comporte honnêtement en agissant avec ferveur pour sa nouvelle meute. Six ans de vie lui ont apportés des connaissances qu'il n'a pas rechigné à partager. Il en a vu des choses, Clarus. Il est digne de confiance et doué à la chasse. Un bon élément dans la meute. Mais il est triste, Clarus. Son regard est vide, l'étincelle de joie qui y régnait autrefois à aujourd'hui disparut. Peut être retrouvera-t-il de quoi le faire sourire ?... Après tout, il n'est pas arrivé depuis si longtemps. La vie vaux peut être encore la peine d'être vécue bien qu'il n'y croit pas tellement.


Et derrière tout ça ?


Code d'activation : Heyuka.
Où avez-vous découvert le forum? : Par un top-site^^
Avez-vous lu les règlements? : Oui
Combien de fois par semaine pensez-vous venir? : Environ quatre fois par semaine, voir plus.
Commentaires? : Clarus est un personnage que j'ai réellement joué sur Wolf Packs. Malheureusement, le forum a fermé il y a environ deux ans. Je suis vraiment heureuse d'avoir retrouvé un forum sympa où l'incarner ! En ce qui concerne la meute et bien...Je ne sais pas... Peut-il faire son premier jeu avec un loup qui l'incitera à venir dans sa meute ? Disons que pour l'instant il est solitaire. Mais bon, j'aimerais vraiment l'intégrer à une meute par l'avenir. Est-ce que ce sera possible ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   Sam 09 Avr 2011, 5:48 am

Bienvenue !
Très belle présentation et j'adore l'histoire, super bien écrite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
» Modérateur
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 21
Localisation : Québec Powa!

Personnage
Rang: Chasseuse
Relations:
Légende:

MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   Sam 09 Avr 2011, 8:19 am

Oh, tu écris superbement bien. <3
Je propose mon enjoleuse de Céleste pour inciter ton Clarus à venir dans la Meute de l'Ouest. Si tu veux un RP, tu n'as qu'à contacter par MP.

Finalement, un immense bienvenue à toi!

_________________
Quelqu'un y touche. Je le mors.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   Dim 10 Avr 2011, 2:15 pm

Merci vous deux !

C'est gentil de te proposer Céleste, je n'hésiterais pas à te contacter^^
Revenir en haut Aller en bas
Heyuka
» Administrateur
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 24

Personnage
Rang: Alpha
Relations:
Légende:

MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   Lun 11 Avr 2011, 2:39 pm

Bienvenue parmi nous! (:
Très belle présentation soi dit en passant!^^
Et il n'y a aucun problème à ce que tu intègres une meute un peu plus tard.
Bref, tu peux jouer!!

_________________
Heyuka

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gris-poils.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   Lun 11 Avr 2011, 2:44 pm

Merci beaucoup Heyuka^^

Et bien je vais de ce pas commencer mon premier Rp
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clarus [Solitaire]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clarus [Solitaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le caméléon, un animal solitaire?
» Solitaire Wolfen
» Nids pour abeille solitaire.
» Milka solitaire ?
» Comportement solitaire/triste de ma femelle ; lien avec sa solitude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gris Poils :: [ Administration ] :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: