Incarnez un loup et subsistez.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Aube Mordorée {Céleste [LET]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   Dim 06 Fév 2011, 1:51 pm

Une Aube Mordorée
avec Céleste

Sous le ciel mordoré du levant, Kelen s'éveillait d'une nuit fraîche mais tranquille. Le ciel dégagé et la brise chaude promettait une journée chaude comme souvent sur les terres de l'Ouest. S'ébrouant vivement, le loup s'élança parmi les hautes herbes des plaines, trottinant sous le soleil qui commençait doucement à lui chauffer le dos. Bientôt, l'Alpha irait faire le tour d'une partie de ses frontières afin de s'assurer qu'aucune d'elles n'ai été violée par l'arrivée d'un intru. Humant l'air de la brise, Kelen s'approcha lentement de la rivière pour y boire quelques gorgée. Les temps était paisible pour l'instant. Aucune meute ne s'était encore manifesté en mal, mais Kelen ne cachait pas ses grandes ambitions. Et pourquoi pas de conquête ! Oui, une meute immense, une meute puissante, dont même les hommes et leurs fusils craindraient. Une meute réputée pour ces talents à la chasse et à la guerre. Oui, Kelen réservait un grand avenir à ses terres, à son clan. Il avait eu son titre d'alpha grâce à sa volonté, son entrainement et sa determination de gagner. Il avait vaincu l'ancien successeur de l'alpha, à présent c'est lui qui en portait le titre. C'était il y a quelques années. A cette époque, le loup n'avait que 5ans. A présent, il avait vieillit et perfectionner ses talents de combat et de chasse. Et il en était fier. Oui, l'orgueil est une part importante chez le loup qui aime d'autant plus qu'on le respecte et l'obéisse. Pas d'echec. Jamais d'echec. Aucun écart ne peut être toléré...

Mais la situation n'en était pas encore là. Il lui fallait encore grossir ses rangs, renforcer ses guerriers pour assouvir ses rêves de conquête. Et tout en faisant sa toilette matinale au bord de la rivière coulante, l'alpha ne cessait d'y réfléchir. Faire des projet sur le temps, c'est bien, c'est à présent moins loin qu'il lui fallait voir. A commencer par ce qu'il irait manger une fois achevé son petit rituel du matin. Kelen huma l'air à nouveau et tendit l'oreille. Une présence non loin. Une présence, oui, mais plutôt familière, du clan. Kelen connaissait déjà un minimum les membres de son clan, il tenta de deviner qui cela pouvait être. Une louve à l'évdence. Sur les terres depuis peu de temps mais qu'il avait déjà rencontré lors de son intronisation dans le clan. Le loup se tourna en direction de l'odeur de la louve, la devinant dans les parages. elle était certainement toute proche.


    _On se promène... lança le loup un peu froidement alors qu'il se voulu un peu plus chaleureux à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
» Modérateur
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 21
Localisation : Québec Powa!

Personnage
Rang: Chasseuse
Relations:
Légende:

MessageSujet: Re: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   Dim 06 Fév 2011, 9:39 pm

Ô Grand Roi, entrerez-vous dans la danse?


Le grande étoile du jour venait tout juste de se lever, peignant le ciel de ses irisés et chatoyantes. Aucun nuage cotonneux ne s’annonçait à l’horizon, même en ces jours hivernaux. Bon, il faut bien avouer que les terres de l’Ouest, sous la direction du mâle Kelen, étaient balayées constamment de vents chauds. Du coup, l’hiver était beaucoup moins rude que sur les autres étendues herbes, restant avec un fin tapis de neige. L’air doux, quelque peu frisquet, faisant ondoyer les herbages de la Grande Plaine et le pelage d’une enjouée chasseresse. Celle-ci bondissait, happait l’air avec ses crocs nacrés, se battant contre un ennemi imaginaire. Son jeune âge paraissaient dans tout son être, émanait de toutes les fibres de son corps, mais ne lui enlevait point son charme de demoiselle adulte. Insouciante, Céleste prenait un petit moment de détente avant sa partie de chasse quotidienne. Elle prendrait sûrement fin tard dans la nuit, mais cela ne la dérangeait point. Les loups sont des ombres dans les ténèbres, des ectoplasmes sous les rayons argentés de notre sœur la Lune. Surtout Céleste. Nimbée de lumière lunaire, elle paraissait plus ravissante que jamais, inaccessible étoile. De toute façon, le soleil n’était point prêt à décliner vers son nadir. L’ancienne solitaire avait tout son temps devant elle.

Ne se souciant pas du tout de tout le vacarme produit par sa cavalcade, Céleste approchait de la Rivière, magnifique point d’eau que possédait l’Ouest. Elle ne s’y arrêtait presque jamais, pourtant, en ce matin ordinaire, sa volonté lui soufflait au creux de l’oreille d’aller prendre une baignade matinale. Pourquoi? Aucune idée. La nature, lors de la mauvaise saison, est contre tous pour vous empêcher ce petit plaisir anodin. Liquide limpide glacial, un mince plancher de givre sur les rives, un soleil ayant bien du mal à sécher les fourrures mouillées. Céleste, en pure insouciante, ne se douta point qu’un grand loup roux se tenait sur les bords du cours d’eau et entra dans son sinueux tracé argenté et frigorifiant, la faisant frissonner du bout de la queue jusqu’au museau. Ses prunelles d’azur riait silencieusement, appréciant le contacte contrasté du froid contre la chaleur. Belle expérience. Et là, le Roi parla :

-On se promène...

La blanche sursauta et perdit son entrain, embarrassée que quelqu’un la voit aussi enfantine. Elle tourna son regard azurée vers ce loup, son interlocuteur. Voilà, son chef se tenait devant elle, dégageant une aura de supériorité flagrante. Il lui parlait, à elle, celle qui se tenait en plein hiver dans une rivière glacée. Céleste se ressaisit, affichant un sourire entraînant sur ses babines. Toujours enjouée, on disait. Eh, bien, elle ferait honneur à sa réputation.

-Oui! Et une petite baignade, en plus. Voudriez-vous vous joindre à moi? articula-t-elle de sa voix claironnante.

Elle n’avait pu s’empêcher de le vouvoyer. Il était tout de même l’Alpha, colérique et conquérant, intouchable pour une loupiote telle que la gracile femelle. Quand même, elle rajouta ceci :

-C’est une sensation étrange à ne pas maquer.

Ce que Céleste dit, elle le pensait vraiment.

_________________
Quelqu'un y touche. Je le mors.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   Mer 09 Fév 2011, 5:30 pm

L'alpha posa sur la jeune louve ses yeux sombres et durs. Elle se baignait avec la fraîcheur matinale. Si Kelen n'était pas frileux, il n'aimait pas vraiment la fraîcheur de l'hiver, habitué aux chaleurs du territoire de l'Ouest. De toute évidence, il avait surprise la jeune louve blanche dans son petit jeu enfantin, dans sa petite baignade à l'orée du jour. Assis au bord de la rivière, l'alpha était demeuré droit et fier. Il observa la louve un instant, silencieux, puis posa les yeux sur l'eau. Elle voulait qu'il se baigne ? Quelle drôle d'idée. Qu'est-ce qu'il gagnerait à se jeter dans les eaux tumultueuses de la rivière. De nature ronchonne, le loup bougonna quelque chose inaudible. Il était fréquent que Kelen se parle à lui même, extériorisant ses penser en quelques paroles incompréhensibles pour tous excepté lui.

    _Je ne pense pas que ce soit une bonne idée... lança-t-il finalement, peu convaincu du réel intérêt de cet expérience.


Le loup n'avait jamais été un grand joueur, jeune, il aimait se battre, s'imposer comme meneur auprès de ses amis, s'entourer d'autrui, ne serait-ce que par intérêt. Il observa Celène nager, et tenter de le convaincre de se jeter à l'eau. Il en fallait plus que ça pour que l'alpha s'adonne à cela. Il l'observa avec une certaine curiosité, ce comportement qui le dépassait par cet esprit de jeunesse innocente. Ce n'était pas sans charme, mais l'alpha y était peu sensible. Tout du moins en apparence. Il avait principalement de la sympathie pour cette chasseuse décidé à s'amuser et profiter du temps qui passe. Lui, Alpha, estimait ne pas avoir le loisir de prendre le temps de s'amuser. Les responsabilités pesait sur ses épaules, il devait en être digne.


    _Une sensation différente, c'est certain, mais je ne suis pas sûre qu'elle soit des plus agréable... se contenta-t-il de répondre avec un dédain naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
» Modérateur
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 21
Localisation : Québec Powa!

Personnage
Rang: Chasseuse
Relations:
Légende:

MessageSujet: Re: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   Sam 12 Fév 2011, 10:29 am

Ô Grand Roi, écouterez-vous le pouvoir ou la liberté?


Grand loup, si majestueux, prostré comme un soldat sur le bord du rivage. Oreilles droites, museau haut, sa place de chef était incontestable. Toutes les fibres du mâle dégageait la prestance seule qu’on accordait aux très Grands. Mais, ce que Céleste lui détestait, car oui, elle lui trouvait un défaut flagrant au beau roi, c’est cet air renfermé. Refusant toutes choses étant sous son rang d’Alpha. Céleste est enjouée, et donc, ne s’attarde pas sur ce détail qui, enlevé, lui donnerait bien plus de charme. Il l’avait acceptée dans sa meute et elle lui en serait reconnaissante jusqu’à son dernier souffle. Seule, pourtant chasseuse aguerrie, la blanche aurait bien vite sombré dans les méandres de la solitude, ayant pour uniques compagnes les étoiles et comme frère le vent.

-Je ne pense pas que ce soit une bonne idée...

Surprise, Céleste sursauta et cessa de patauger gaiement dans le courant. Le regard ambré brillait de curiosité, la face restait de marbre. Des yeux parlant, il a. Pourtant, il ne voulait point partager ce moment. Peut-être était-ce parce qu’elle est trop jeune?

-Une sensation différente, c'est certain, mais je ne suis pas sûre qu'elle soit des plus agréables...

Une pointe de dédain. Répulsion. Un soupir de la part de la belle. Le monde était si prévisible. Jamais enclin à de nouvelles expériences, imbu de soi-même. Il faut de l’ouverture, bon sang! Mordre la vie à plaine dents, ne rien laisser échapper. Tenter. Sentir. Juger ensuite. Et malgré ses années de plus que Céleste, Kelen n’avait point compris cela. Il avait beauté être chef, bien des choses lui restent à apprendre. Dont celle de laisser son rôle et de se détendre. Détendre ces muscles tendus que la petite voyait sous sa fourrure, détendre son esprit. Relaxer.

Il y eu un instant de silence où le clapotis de la rivière et le gazouillis des volatiles agrémentèrent les pensées. La chasseuse inclina la tête, coucha ses oreilles en signe de soumission, la queue battant faiblement l’air et s’approcha. Elle ne le toucherait pas. Non. Mettant sa truffe noire dans le liquide cristallin, Céleste le relava vivement, lui envoyant assez de gouttelettes pour lui faire éprouver. Ses prunelles d’océan l’imploraient silencieusement, prière adressée à un Dieu inaccessible.

Non, elle ne le toucherait pas. Elle ne lui parlerait point. Elle se ferait comprendre par la force de son vouloir, si tel était son désir.

_________________
Quelqu'un y touche. Je le mors.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   Mar 03 Avr 2012, 10:12 pm

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Aube Mordorée {Céleste [LET]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Aube Mordorée {Céleste [LET]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gris Poils :: [ Administration ] :: Archives :: Archives Rp's-
Sauter vers: